Mécénat 2017

Nouvelle acquisition du musée Saint‑Raymond

Le musée Saint-Raymond a acquis en juin 2017 une œuvre d’une qualité exceptionnelle.

Ce portrait en marbre, sans doute celui d’un gouverneur de la Province de Narbonnaise daté des années 70-60 avant notre ère par M. Jean-Charles Balty, a été découvert en 1958 à Puissalicon (Hérault) près de Béziers.

Il illustre parfaitement l’homme glorieux et triomphant, le vir triumphalis, de la République romaine. La violente torsion de la tête et le visage sévère, fermé et volontaire à la fois, voire tourmenté, renvoient à certains visages de l’île de Délos, créés au début du Ier siècle avant J.-C.

Épargnée par les restaurations qui, trop souvent, ont altéré les marbres antiques, l’œuvre présente encore de rares traces de polychromie.

Dans un avis en date du 17 février 2017, adressé au musée Saint-Raymond, le Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre déclarait :

« Ce portrait, qui, par ses choix esthétiques, annonce les premiers portraits d’Octave-Auguste, s’articule parfaitement avec les collections du musée Saint-Raymond, notamment les portraits augustéens de Béziers et les portraits les plus anciens de Chiragan, avec qui il partage sans doute, à l’origine, une fonction décorative et honorifique au sein d’une villa romaine.

L’état de conservation, la provenance archéologique, la qualité artistique et l’importance de cette sculpture pour l’histoire de l’art en font un objet tout à fait exceptionnel. »

Fort de cet avis du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre, le musée Saint-Raymond a estimé que ce portrait représentait une œuvre importante pour ses collections et qu’il devait s’en porter acquéreur, ce qui est chose faite désormais.

La collection de portraits romains conservés à Toulouse constitue la plus importante série de ce type en France après celle du musée du Louvre. Riche d’une collection provenant de toute l’antique province de Narbonnaise, et notamment des têtes impériales du groupe dynastique julio-claudien de Béziers, le musée Saint-Raymond s’avère être un lieu idoine pour l’exposition du portrait découvert à Puissalicon.

Ce dernier a pris place depuis juillet 2017 au 2e étage du musée consacré à Tolosa en Narbonnaise, où il représente le véritable chaînon manquant figurant le passage entre la Tolosa gauloise de Transalpine à la Tolosa romaine en Narbonnaise.

Mécénat de l’association des Amis du Musée Saint-Raymond

L’Association des Amis du Musée Saint-Raymond participe depuis sa création à l’acquisition d’œuvres destinées à rejoindre les collections du musée, elle soutient les manifestations organisées par ce dernier et l’accompagne dans la promotion de ses activités.

L’association a informé ses adhérents de ce projet dès l’annonce par le musée de son intention de se porter acquéreur de cette œuvre. De nombreuses personnes ont alors réagi en manifestant leur soutien au musée et en apportant des dons. L’association ARTELA (association ouverte aux enseignants, aux étudiants, et à toute personne désireuse de promouvoir l’enseignement des Langues Anciennes) s’est jointe à cette démarche.

Au total, les deux associations AMSR et ARTELA ont apporté au musée la somme de 22 000 € : un apport qui a contribué de façon significative à acquérir cette œuvre.

Le musée nous a chaleureusement remerciés pour notre générosité sans laquelle cette acquisition aurait pu être compromise.

Merci à tous les généreux donateurs !

Remerciements aux donateurs

Le musée Saint-Raymond a acquis la statue trouvée en 1958 sur le site de Puissalicon près de Béziers. Il s’agit d’un superbe portrait républicain d’un notable romain, certainement en poste de responsabilité dans la Provincia Transalpina, dans les années 70 avant notre ère.

Par leurs dons et leur soutien au musée, les adhérents des Amis du Musée Saint-Raymond et de l’association ARTELA ont pris une part active à cet achat. Les donateurs, invités en avant-première par le musée, ont pu admiré cette œuvre, le jeudi 29 juin à 17h, avant son installation définitive dans les collections permanentes, au 2e étage.

Une conférence avec M. Jean-Charles Balty destinée à l’ensemble des adhérents des Amis du Musée Saint-Raymond et de l’association ARTELA est également prévue en octobre.

Les amis du musée Saint-Raymond