Le musée Massey de Tarbes sort de ses réserves un fonds enfoui depuis de nombreuses décennies : les découvertes archéologiques de Montsérié, petit village, haut-pyrénéen de la vallée de la Barousse, qui doit probablement son nom au dieu local Ergé : Mont Ergé serait devenu Montsérié.

Dominique-Jean-Louis Rumeau, ingénieur des ponts et chaussées, découvre en 1839, un site archéologique sur le Mont Marteau, commune de Montsérié. Les fouilles qu’il entreprend de 1839 à 1841 s’avèrent fructueuses : une centaine d’autels votifs et de fragments, des objets de culte en terre cuite, des sculptures…

A sa mort, en 1868, sa collection est vendue aux enchères, une partie est achetée par la société Ramond, une autre par le musée Massey où elle sera présentée, en partie, jusqu’au milieu du XXe siècle.

Parmi le mobilier découvert, un fabuleux masque en bronze martelé dit « masque de Montsérié », qui a fait la renommée du site ; il est présenté, dès 1878, à l’Exposition Universelle de Paris comme une pièce majeure du patrimoine national. Dès sa découverte, ce masque a suscité de nombreuses polémiques certains archéologues le datant du IIIe siècle avant notre ère et d’autres du IIe siècle. Il serait production locale, celtique ou orientale ?

L’association des Amis du Musée Saint-Raymond a appris tardivement l’organisation de cette exposition et ne l’a pas inscrite dans le programme de ses sorties, mais une visite du musée est possible si nous nous organisons en covoiturage à une date à définir d’un commun accord ; merci de nous écrire et de nous faire part de vos propositions à l’adresse de l’association : amisdumsr@laposte.net

Musée Massey, jardin Massey, 65000 Tarbes
Contact : 05 62 44 36 95
www.musee-massey.com