Les fresques restaurées ont été révélées au public en mai 2017 ; on voit aussi le graffiti de Bosio. Photo :­ Andreas Solaro/AFP

La technologie laser révèle œuvres d’art et graffitis

Les Catacombes de Domitilla, un immense labyrinthe souterrain rempli de tombes à Rome, sont recouvertes d’une croute faite de suie, de poussière et de fumée des lampes à huile, depuis l’époque de l’Empire romain.

Grâce à un nouveau projet de restauration, les archéologues peuvent maintenant étudier certaines de ces superbes œuvres d’art qui n’ont pas été vues depuis des siècles, ainsi que des graffitis de l’homme qui a découvert les catacombes.

Les catacombes ont été récemment restaurées à l’aide de la technologie laser, commandé par la Commission Pontificale pour l’Archéologie Sacrée du Vatican. Avec des méthodes plus conventionnelles, ce processus aurait pris des années au risque d’endommager la peinture fragile des œuvres d’art. Jusqu’à présent, seules quelques pièces ont fait l’objet de restauration, mais il y en a encore des dizaines à rénover dans ce vaste dédale souterrain de cryptes.

« Lorsque les travaux ont commencé, on ne pouvait rien voir du tout, c’était totalement noir. Les différentes longueurs d’onde et la sélection chromatique nous ont permis de brûler la partie noire sans toucher les couleurs en-dessous » rapporte Barbara Mazzei, qui est en charge du projet, « jusqu’à récemment, nous n’étions pas capables de mener ce genre de restauration ; si nous l’avions fait à la main, nous aurions pris le risque de détruire les fresques ».

Catacombes de Domitilla à Rome

Couloir dans les Catacombes de St Domitilla. Dennis Jarvis/Flickr (CC BY-SA 2.0)

Les Catacombes de Domitilla sont parmi les plus anciens réseaux souterrains funéraires de Rome. Elles ont été utilisées du 2e siècle au 9e siècle de l’Ere Commune, avant d’être abandonnées.

Au total, elles abritent les restes de 150000 personnes, enterrées sur 17km de couloirs et pièces sur 4 niveaux différents. Ces restaurations ont eu lieu dans les plus grandes pièces isolées, probablement le lieu de repos final pour les familles riches et l’élite.

Catacombes de Domitilla à Rome

Les corps étaient enveloppés dans un tissu et entreposés dans des niches dans les murs des catacombes. Crédit : AFP

En plus des nombreuses illustrations de la vie quotidienne, les restaurations ont aussi révélé un certain nombre de fresques animées représentant à la fois d’anciennes œuvres chrétiennes et des mythologies païennes. Ces œuvres d’art des catacombes sont importantes car elles capturent un tournant crucial dans la conversion du paganisme au christianisme à Rome.

Les catacombes ont été découvertes au 16e siècle par Antonio Bosio, un archéologue amateur qui a trouvé de nombreuses catacombes. Après avoir découvert celles-ci, il avait griffonné son nom dans les fresques à l’aide d’un charbon de bois (Bosio), comme on peut le voir dans la photo ci-dessus.

Pour en savoir plus…